Vannerie

Avec Claude, venez découvrir l’art de la vannerie.

La pratique de la vannerie demande très peu d’outils, couteau de vannier à bout légèrement recourbé, différents modèles de fendoirs faits de bois dur (buis, houx) destinés à fendre les brins d’osier dans leur longueur en trois ou quatre parties égales ; le trusquin destiné à ôter la moelle des brins refendus et, en passes successives, à diminuer l’épaisseur pour obtenir des brins plats d’une grande souplesse (éclisse) ; le ciroir ou peleuse (aujourd’hui mécanisé) destiné à écorcer les brins d’osiers qui prendront alors le nom d’osier blanc ; la batte qui est une sorte de marteau plat, a deux fonctions : en premier, égaliser par tassage les motifs de tressages entre les montants au cours des phases successives de fabrication ; en second, le trou calibré dans le bout du manche est une solide clé qui aide au pliage des brins de très forte section.

D’autres outils non spécifiques complètent l’outillage : serpettespoinçonsmaillet en bois et sécateur dont l’usage s’est généralisé tant pour la récolte que pour le travail à l’atelier.

Résultat de recherche d'images pour "la vannerie"Résultat de recherche d'images pour "la vannerie"Résultat de recherche d'images pour "vannerie osier"

nnnnnnnn

Audrey s’attaque au tressage de son petit panier en osier

Un jour Ewen a eu l’idée de fabriquer un nichoir à oiseau – Après quelques heures de travail il sera opérationnel pour le printemps Bravo

  • Avec jules on s’est dit pourquoi pas faire un porte crayon voilà les résultat     :
 cliquer sur ====>  :   Vannerie_vid_02